Triathlon: le dépassement de soi.

Publié le 8 Juin 2016

 

Aujourd’hui, on comprend mieux que jamais l’importance de l’activité physique dans le développement des enfants, et même des adultes.

C’est pourquoi les parents encouragent leurs enfants à participer à toutes sortes d’activités sportives. Ils savent que les enfants y trouveront du plaisir et qu’ils y feront de très nombreux apprentissages.

Les enfants bougent naturellement. La plupart d’entre eux aiment courir, s’amuser dans l’eau, filer à bonne vitesse sur leur tricycle et, plus tard, sur un «vrai» vélo. Le triathlon, un enchaînement de natation, de vélo et de course à pied, leur donne l’occasion de continuer à faire davantage et mieux ce qu’ils font naturellement!

Le triathlon est une discipline sportive complète qui sollicite les capacités physiques et mentales des participants. Ceux-ci y apprennent à utiliser leurs muscles sans se blesser, bien sûr, mais ils apprennent aussi à se surpasser, c’est-à-dire à se donner des défis réalistes, à en évaluer les résultats, à se fixer de nouveaux objectifs et à persévérer.

«Dans l’effort de se surpasser, de faire toujours mieux, les enfants vont connaître la réussite, mais ils connaîtront occasionnellement l’échec, résume Geneviève Hone, thérapeute familiale à la retraite. Apprendre à se relever après un échec est un apprentissage des plus précieux, même s’il est difficile. La compétition sportive fournit bien d’occasions de faire cet apprentissage!»

Au Québec, plusieurs triathlons scolaires sont organisés par les écoles et supervisés par Triathlon Québec. Près de 15 000 jeunes y participent chaque année. Ces initiatives permettent non seulement aux enfants de relever des défis personnels, mais aussi de participer à des événements rassembleurs.

 

 

www.triathlonquebec.org

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Mise en forme

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article