Le chocolat réduirait le risque d’arythmie

Publié le 5 Juin 2017

 

La consommation régulière de quantités modérées de chocolat semble réduire le risque de souffrir de fibrillation auriculaire, une forme courante mais potentiellement dangereuse d’arythmie, selon une analyse réalisée par des chercheurs de l’université Harvard.

Ce n’est pas la première fois qu’on attribue des bienfaits pour le coeur au cacao ou aux aliments qui en contiennent — particulièrement le chocolat noir, dont la teneur en cacao est plus élevée que le chocolat au lait. La forte teneur en flavonols de ces aliments contribue possiblement à la santé du système circulatoire.

Quelque 3350 cas de fibrillation auriculaire ont été détectés parmi les quelque 55 500 personnes qui ont participé à une vaste étude au Danemark.

Comparativement à ceux qui mangeaient moins d’une portion de 30 grammes de chocolat par mois, les sujets qui consommaient entre une et trois portions par mois réduisaient leur risque d’arythmie de 10 pour cent. Le risque chutait de 17 pour cent chez ceux qui mangeaient une portion par semaine, et de 20 pour cent chez ceux qui consommaient entre deux et six portions par semaine.

Les résultats étaient comparables chez les hommes et les femmes, mais les femmes semblaient surtout profiter d’une portion hebdomadaire et les hommes de deux à six portions.

La chercheuse Elizabeth Mostofsky a rappelé qu’il faut se méfier du chocolat, qui peut être riche en gras et en sucre, mais qu’une consommation modérée de chocolat à forte teneur en cacao est possiblement bonne pour la santé.

La fibrillation auriculaire touche 33 millions de personnes à travers le monde et un adulte sur quatre est susceptible d’en souffrir pendant sa vie.

Les conclusions de cette étude sont publiées par le journal médical Heart.

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Santé Nutrition

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article